Archives par mot-clé : Révolution

Opération Fingers Out ou #11Days

Ces derniers jours, j’ai participé à un challenge un peu particulier : l’Opération Fingers Out. Présentation d’un coup de pouce créatif vraiment intéressant !

L’Opération Fingers Out, c’est d’abord #11Days

Lancé par le Youtubeur PV Nova, l’Opération Fingers Out consiste à… se sortir les doigts, comme son nom l’indique. Autrement dit, à arrêter de procrastiner ou à remettre au lendemain et créer !

Son objectif à lui ? Créer une chanson par jour pendant 11 jours, en se basant sur des thèmes tirés au sort chaque matin. Parce qu’il musicien, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore sa chaine Youtube (je vous invite vraiment à aller la voir parce que ça vaut le détour !).

Mais pourquoi, me direz-vous ? Il est maso ? Il s’ennuie ? En fait, l’an dernier, pour les 10 ans de sa chaine, PV Nova avait décidé de se lancer dans un défi un peu fou : créer 1 chanson par jour pendant 10 jours. Challenge relevé avec brio. Il décide donc de remettre les couverts cette année (oui, bon, il est peut-être un peu maso, effectivement…). Cette fois, ce sera 1 chanson par jour pendant 11 jours. Le défi s’appelle donc #11Days.

Du coup, l’Opération Fingers Out, quésako ?

Parallèlement, PV Nova lance l’Opération Fingers Out, qui prend d’abord la forme d’un groupe Facebook. Dans une vidéo, il invite les artistes, amateurs ou professionnels, qui le souhaitent, à essayer de se lancer également dans ce petit défi. Rien à gagner sinon la joie d’avoir réussi à venir à bout d’au moins une des journées de ce défi : celle du 31 mars 2018.

Du coup, comme beaucoup d’autres gens (musiciens, chanteurs, danseurs, mais aussi plasticiens donc), je décide de me lancer dans cette petite aventure… Sauf que je décide de venir à bout des 11 jours et non pas seulement du 31 mars (oui, bon, je suis peut-être un peu maso aussi, du coup…). Sortent ainsi 11 dessins que j’ai posté sur Instagram, Twitter et Facebook comme pour le Inktober que vous aviez peut-être suivi aussi.

Pour la petite histoire, j’ai bien réussi à réaliser 11 dessins mais j’ai été contrainte de prendre une petite pause au milieu de la semaine, donc j’ai mis un peu plus de 11 jours, finalement. Mais bon ! Le principal est d’être allé au bout du défi que je m’étais fixé !

Là-dessus (comme je suis VRAIMENT un peu maso), je m’ajoute une petite contrainte personnelle, en plus de celles piochées par PV Nova : je veux travailler sur le thème du cirque. A chaque fois, mes dessins ont donc un lien avec ce thème.

Les 11 dessins :

Du coup, pour ceux qui n’auraient pas suivi, pas été au courant ou qui voudraient simplement retrouver les dessins que j’ai réalisé au cours de ce petit challenge, les voici :

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous pour me dire lequel de mes dessins vous préférez !

(Ils sont numérotés pour vous aider à vous y retrouver ;) Par exemple, le nounours, c’est le jour 9, donc le 9ème dessin !)

La Liberté guidant le peuple taguée

9FK-1830-7-27-A2-B Delacroix, Die Freiheit fuehrt das Volk Delacroix, Eugene 1798-1863. 'Die Freiheit fuehrt das Volk', 1830. (Allegorie auf die Julirevolution 1830, mit Selbstbildnis). Oel/Lw., 260 x 325 cm. R.F. 129 Paris, Musee du Louvre. E: Delacroix / Liberty leading the People Delacroix, Eugene 1798-1863. 'Liberty leading the People', 1830. (Allegory of the July Revolution 1830, with Self-portrait.) Oil on canvas, 360 x 225cm. Photo (c) AKG London / Erich Lessing. Paris, Musee du Louvre. F: Delacroix, La liberte guidant le peuple Delacroix, Eugene 1798-1863. 'La liberte guidant le peuple', 1830. (Allegorie de la revolution de Juillet 1830 , avec un autoportrait). Huile sur toile, H. 3,60 , L. 2,25. Paris, Musee du Louvre. ORIGINAL: Le 28 Juillet, la Liberte guidant le peuple. July 28th 1830, Liberty guides the people. Oil on canvas, 260 x 325 cm. Painted 1830. R.F. 129 Louvre,Dpt.des Peintures, Paris, France
Delacroix, Eugène (1798-1863), La liberte guidant le peuple, 1830
(Allegorie de la revolution de Juillet 1830 , avec un autoportrait).
Huile sur toile,
H. 3,60 , L. 2,25.
Paris, Musee du Louvre / Lens, Louvre-Lens

Je tiens à vous prévenir, cet article est un coup de gueule et pas un article expliquant en détail ce qu’est et ce que raconte cette peinture d’Eugène Delacroix.


La Liberté guidant le peuple n’est pas, à mes yeux, n’importe quel tableau. Ceci est un des tableaux les plus emblématiques de ce qu’a pu être la France et de ce qu’elle devrait toujours chercher à être : une nation qui n’hésita pas à faire valoir ses droits et à les déclarer haut et fort. La France devint la nation des Droits de l’Homme grâce à ses révolutionnaires. Ça n’est pas rien.

Delacroix dépeint ici ni plus ni moins que la Liberté elle-même, personnifiée en cette femme portant le bonnet phrygien (symbole des révolutionnaires), guidant le peuple. J’insiste : la Liberté, donc, au même niveau que le peuple et le guidant. Vous voyez où je veux en venir ? Nos valeurs (“Liberté, égalité, fraternité”) sont mises en image dans ce tableau. Il est un symbole à lui seul de ce que notre pays dit être (même si, malheureusement, il ne l’est pas toujours…) : un pays où chacun naît libre et égaux en droit.

Ceci est loin d’être un tableau dépourvu de sens. C’est un tableau primordial que chacun devrait respecter au plus haut point et que bon nombre de gens, aujourd’hui, ne connaissent pas ou ignorent bêtement. Un tableau qui dépeint une période de notre histoire que peuvent bien critiquer les bons penseurs d’aujourd’hui et tous ces gens qui voudraient refaire le procès de nos têtes couronnées, voire les remettre au pouvoir (j’aimerais tant vous voir transportés à l’époque ! Comme je rirais de bon cœur !) : il est la preuve qu’un jour le peuple a su dire “Non” de façon ferme et franche à un pouvoir totalitariste afin que nos petites têtes blondes puissent aujourd’hui toutes se la péter avec un iPhone à la main en cour de récréation.

La Révolution ne se résume pas seulement à la guillotine et à la Terreur, comme beaucoup le croient ou essaient de le faire croire. La Révolution a surtout mis fin à un système injuste, au sein duquel seule une très petite part de la population (la Noblesse) s’octroyait tous les pouvoirs, toute la liberté au profit des autres (le Peuple).
On peut douter, aujourd’hui, au vu des disparités générées par notre système économique (des riches de plus en plus riches, des pauvres de plus en plus pauvres et, surtout, de plus en plus nombreux à être pauvres), que les choses se soient véritablement arrangées avec le temps, mais il n’empêche que c’était bien là l’idée première des Révolutionnaires.

La Liberté, bon sang ! Combien de ces têtes blondes savent encore ce qu’elle signifie vraiment ? Eux, pendus à longueur de journée sur les réseaux sociaux ou le nez collé à l’écran de leur téléviseur à regarder des conneries sur TF1… Et leurs parents avec eux ! En seriez-vous là, si la Révolution n’avait jamais eu lieu ? Auriez-vous vos congés payés pour partir à la montagne chaque hiver et à la plage chaque été, permettant ainsi à tous les JT de titrer sur les pauvres naufragés de la route pendant que d’autres meurent de faim et de froid dans la rue ? Pourriez-vous seulement critiquer librement cet état de fait si nous vivions toujours dans un état totalitaire ? Je rage quand je lis des tweets ou des statuts Facebook stupides, jurant que notre gouvernement actuel est une dictature… Imbéciles ! Le gouvernement est bien des choses mais une dictature… Ne serait-ce que par respect pour les gens qui vivent encore bel et bien, de nos jours, sous le joug de dictateurs ou de régimes totalitaires, TAISEZ-VOUS DONC. (Sachant que s’il vous arrivait effectivement de dire ça à une personnes parlant effectivement du gouvernement de Français Hollande en ces termes, on vous rétorquerait “Vous voyez ! Vous êtes les suppôts de la dictature en place !” Parce que ces gens ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez et sont d’une extrême mauvaise fois.)

Bref.
L’éducation va mal. Elle va mal dans les écoles et elle va mal dans les familles.
Et parmi ces familles, voilà même que certaines n’hésitent plus à nous pondre des discours dégueulasses à propos du “mariage pour tous” et à mettre leurs enfants en première ligne, dans des situations qu’ils ne sont absolument pas en âge de comprendre par eux-mêmes. Tout ça contre un droit ! Une foutue Liberté !

Comment peut-on encore supporter l’inculture grandissante dans laquelle nous baignons de plus en plus ? Et, plus encore, cette désinvolture avec laquelle certains traitent le sujet : “Oh.. C’est comme ça. C’est l’époque qui veut ça.” Mais oui, restons là, les bras croisés, à compter le moindre de nos centimes, les nôtres, notre propriété, nous, individualistes, pas les autres, eux peuvent bien crever. Non, voyez-vous, le monde ne se construit pas ainsi. Ca n’a jamais été le cas. Même les hommes préhistoriques l’avaient déjà bien compris : un groupe est fort, l’homme seul meurt. Et un homme seul et stupide encore plus vite que les autres.

J’enrage…

Aujourd’hui, La Liberté guidant le peuple a été taguée. La Liberté salie. Malmenée. Oubliée. Un jour, ce sont des bêtises de cet ordre aussi qui finiront par nous la coûter véritablement. Petit à petit, comme grignotée par les obèses insatiables que nous sommes tous devenus ou en passe de devenir. Bravo !…

Ce geste me met en colère. Il me révolte. Et je suis d’autant plus triste qu’il se soit produit dans ma région.