Présentation d’une de mes peintures : The tree of life

Expo Virtuelle de ma toile "Tree of life".
L’arbre de la vie | The tree of life
280cm/200cm, 7’/9′
7 canvases / 7 toiles
Peinture acrylique sur toile

Dans cette toile, nommée The Tree of Life1 (dont le titre est un clin d’oeil plus qu’une réelle référence au film du même nom), l’idée est globalement semblable à celle de Second Life. Il s’agit d’un grand arbre (la toile – ou devrais-je dire les toiles car il s’agit d’un polyptyque – est d’ailleurs également plutôt imposant2) dans lequel plusieurs Faceless Girls semblent dormir ou s’être figées pour une raison mystérieuse. Leurs corps s’emmêlent dans les branches et disparaissent en partie dans le feuillage.

Laissez-moi vous expliquer un peu l’histoire de cette toile.

Pourquoi un arbre ?

Voyez vous, il est très difficile de parler de la symbolique de l’arbre car il s’agit « d’un des thèmes symboliques les plus riches et les plus répandus ; celui également dont la bibliographie, à elle seule, formerait un livre. » Toutefois, on peut distinguer « sept interprétations principales [non exhaustives], mais qui s’articulent toutes autour de l’idée du Cosmos vivant en perpétuelle régénérescence ». C’est l’idée du cycle de la vie : nous naissons, nous vivons, nous donnons la vie et/ou nous mourons et la vie renaît de nos cendres et/ou se poursuit en une génération suivante.

C’est pourquoi l’arbre est « symbole de la vie, en perpétuelle évolution » et que ses « feuilles, surtout, évoquent un cycle » car ils s’en dépouillent et s’en recouvrent chaque année3 ; les arbres meurent et renaissent sans cesse à partir de leurs propres « restes » (les feuilles tombant au sol, se décomposant peu à peu et, de ce fait, nourrissant la terre dans laquelle les racines de l’arbre prennent place pour le nourrir à son tour).

Les Faceless Girls

Pour moi, les Faceless Girls sont un peu de ces feuilles qui tantôt disparaissent, tantôt renaissent.

Dans l’univers que j’ai imaginé, quand elles sentent leur heure arrivée, mes Faceless Girls cherchent à trouver l’endroit idéal pour « mourir ». Ici, elles grimpent dans l’arbre et attendent la mort. Puis, avec le temps, elles finissent par se fondre dans l’arbre, à ne faire plus qu’un avec lui : elles deviennent son feuillage. C’est pourquoi mon arbre a également un feuillage, d’ailleurs.

En tombant, ces feuilles nourrissent la terre qui, elle-même, nourrit les fleurs de lotus (qu’on ne voit pas ici) qui donneront un jour naissance aux prochaines Faceless Girls mais qui permettra également à d’autres arbres de pousser, constituant un nouvel endroit où les Faceless Girls pourront finir leurs jours.

C’est un cercle immuable – à moins que quelque chose vienne y mettre fin et, il faut bien avouer que les hommes y sont souvent pour beaucoup.

La sauterelle et le scarabée

Deux petits détails sont également primordiaux pour moi dans cette toile, mais je les ai volontairement voulus discrets car je crois que l’utilisation qui est faite d’internet aujourd’hui est souvent un peu trop naïve – et donc survolée – pour être bénéfique : une sauterelle ainsi qu’un scarabée apparaissent dans la partie basse du tableau, sur le tronc de l’arbre4. Une sauterelle, « image même du fléau, de la pullulation dévastatrice »5. Et un scarabée, « symbole cyclique du soleil, […] en même temps symbole de résurrection »6. A mon sens, ces deux insectes symbolisent l’homme ; fléau pour lui-même et ce qui l’entoure, mais pourtant capable jusqu’ici de se renouveler pour ne pas périr et ne pas finalement tout détruire sur son passage. Jusqu’ici…

The Tree of Life - Peinture - Painting
L’arbre de la vie | The tree of life
280cm/200cm, 7’/9′
7 canvases / 7 toiles
The Tree of Life - Peinture - Painting
L’arbre de la vie | The tree of life
280cm/200cm, 7’/9′
7 canvases / 7 toiles
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life
Détail de The Tree of Life

1 Voir Images de cet article, L’arbre de la vie | The tree of life, 280cm/200cm (7 toiles), Peinture acrylique sur toile, 2012
2 280cm/200cm (l’ensemble se compose de 7 toiles)
3 Jean Chevalier, Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles : Mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres, op. cit. p.71
4 Voir Images des détails dans cet article
5 Ibid. p.983
6 Ibid. p.984

Studinano

Créatrice et administratrice de Studinano.
Artiste plasticienne. Professeur d'Arts Plastiques.
Diplômée d'un Master de Recherche en Arts Plastiques.

One thought on “Présentation d’une de mes peintures : The tree of life”

Et si vous laissiez un commentaire pour faire vivre ce site ? ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.