Archives par mot-clé : creation

Halloween et Studinano

Sorcières, fantômes et autres citrouilles effrayantes : Halloween est une fête qui m’inspire. Retrouvez mes différentes créations sur ce thème sur cette page.

Cliquez pour agrandir une image.



Cliquez pour agrandir une image.

[Work in progress] Peinture : The Escape

Informations :

Titre : The Escape / L’échappée
Medium : Peinture acrylique sur toile
Dimensions : 41 x 33 cm
Date : 2014

Pour voir le résultat final, rendez-vous sur cette page.


Pour voir le résultat final, rendez-vous sur cette page.

[Work in progress] Peinture : La Corne d’Abondance

Informations :

Titre : La Corne d’Abondance
Medium : Peinture acrylique sur toile
Dimensions : 70 cm x 50 cm
Date : 2013

Pour voir le résultat final, rendez-vous sur cette page.


Pour voir le résultat final, rendez-vous sur cette page.

Dessins : Fanarts

Les dessins présentés sur cette page sont classés du plus récent au plus ancien.

Cliquez pour agrandir une image.



Cliquez pour agrandir une image.

Pixel Art : Monstrhom

Présentation

Monstrhom : formé à partir des mots « monstre » et « homme ». Le mot peut aussi rappeler celui de « maelstrom » dans sa prononciation. Un maelstrom étant un violent tourbillon se formant dans la mer ou dans un fleuve.

Comme son nom l’indique, cette série de réalisation pixelisées, datant de 2012, porte sur la monstruosité inhérente à l’espèce humaine. La religion a pu m’inspirer dans le cas de J’ai aussi une couronne d’épines, dont la figure est volontairement christique, mais c’est surtout le fait d’être née dans un monde menacé par le spectre de la bombe nucléaire qui m’a poussée à réaliser cette série. Atomic Sky représente assez directement le champignon atomique, tandis que He’s here évoque les ombres laissées par la dissipation des corps lors de l’explosion. La réalisation que j’ai finalement choisi de laisser sans titre, mais qui a pu s’intituler un temps Maybe Humans, a été pensé comme une accumulation de corps ensanglantés, poussant des hurlements. C’est une référence au Cri d’Edvard Munch.
Mon but, dans cette série, était de parvenir à suggérer le monstre, la forme monstrueuse, sans directement la représenter. A première vue, ces représentation peuvent donc paraître abstraites mais si l’on s’y attarde ou si on se laisse porter par les titres que j’ai pu donner à ces réalisations, le but est d’y voir surgir des figures humanoïdes mais difformes, inquiétantes, monstrueuses.
C’est en m’inspirant à la fois du travail des Surréalistes et des Expressionnistes que j’ai travaillé à l’élaboration de cette série. Car si tout est fait par ordinateur, ici, j’ai pensé chacune de ces images comme des peintures.

Lors de leur présentation, je fais imprimer mes réalisations de pixels sur papier photo ou sur toile. Ainsi, leur taille peut atteindre plusieurs mètres. C’est pourquoi je les qualifie souvent de « fresques ». Dans la mesure du possible, je tente de photographier ce genre d’exposition de mes travaux mais cela n’a pas encore été possible pour tous.

Cliquez pour agrandir une image.



Cliquez pour agrandir une image.